Aucun Conforama de Normandie ne devrait être touché par l’annonce du groupe

Face à la récente annonce du groupe Conforama, les points de vente normands devraient être épargnés. Cependant, les suppressions de postes restent envisageables. On attend donc l’annonce officielle qui devrait arriver la semaine prochaine. De ce que l’on sait, seul le magasin de Barentin, Maison Dépôt, devrait être condamné à court terme.

Alors que les employés du groupe Conforama étaient dans l’attente de l’annonce des magasins concernés par les fermetures et suppressions de postes, ce 2 juillet, l’attente est vite devenue insupportable. Le Comité Central d’Entreprise n’a effectivement pas pu être tenu comme prévu à la base, et a dû être reporté certainement pour le 11 juillet.

La cause de ce report ? Les élus ont clairement exprimé leur refus de siéger au Comité Central d’Entreprise. Comme l’a précisé le délégué FO, Jacques Mossé-Biaggini, « Le CCE a été déplacé à Torcy (Seine-et-Marne) dans un hôtel où il ne pouvait se tenir dans des conditions normales ; l’ensemble des élus a donc refusé d’y participer).

Cette annulation est particulièrement lourde car elle a empêché les salariés du groupe de connaître la liste des points de vente français qui seront touchés par la restructuration.

1900 suppressions de poste dans l’hexagone

Le groupe a confirmé dans la journée d’hier qu’il lancerait un plan de « transformation profonde et nécessaire » amenant à la suppression de 1900 emplois.

 

Dans les 10 magasins de la région, tout le monde est désormais en attente de la décision précise. En ce qui concerne les salariés de Cherbourg-La Glacerie, ils ont été débrayés. Une quinzaine de personnes ont arrêté leur travail dans la journée afin d’exprimer leurs appréhensions. Un représentant FO du magasin a notamment fait savoir que ce site n’est pas censé être concerné par l’annonce de restructuration. Cependant, l’éventualité de la suppression de postes au sein du magasin n’est pas à mettre de côté.